Mise à jour sur le COVID-19

Mise à jour sur le COVID-19 et les activités liées à Europe Remembers [13.03.2020]

En savoir plus

Visitez

Les Bastogne Barracks

Le musée Bastogne Barracks a ouvert ses portes en 2010. Il se trouve dans la caserne qui abritait les quartiers généraux des Alliés au cours de la bataille des Ardennes, en 1944. Une partie de la caserne a été restaurée pour y exposer une collection d’équipements utilisés durant le combat. Au sous-sol, la section « Nuts » permet de découvrir le bureau dans lequel le général McAuliffe a prononcé le fameux « Nuts » qui allait avoir un impact majeur sur le dénouement de l’offensive.

Après le Débarquement en Normandie, le 6 juin 1944, les forces alliées sont parvenues à progresser jusqu’aux Ardennes. Même si les Alliés occupaient largement la région, Adolf Hitler a alors décidé de lancer une dernière attaque surprise, afin d’avoir plus de poids dans les négociations liées à la fin de la guerre. Pour que l’offensive des Ardennes soit victorieuse, les troupes d’Hitler devaient traverser la Meuse et conquérir ensuite la ville d’Anvers et son port, qui était d’une importance stratégique capitale pour les troupes alliées.

Le brigadier-général Anthony McAuliffe va jouer un grand rôle dans cette bataille. À la tête de la 101e division aéroportée américaine, il a déjà participé au Débarquement en Normandie et à l’Opération Market Garden. Le 19 décembre 1944, Anthony McAuliffe et sa division arrivent à Bastogne et établissent leurs quartiers généraux dans la caserne du sous-lieutenant Heintz. Leur installation est suivie par une attaque massive de troupes et de chars allemands, parvenant alors à faire reculer la ligne de front des Alliés. Le 21 décembre, les forces allemandes encerclent totalement Bastogne, ainsi que le brigadier-général McAuliffe et ses 18 000 soldats. Le jour suivant, le commandant Allemand Heinrich Freiherr von Lüttwitz envoie un ultimatum aux quartiers généraux américains avec le message suivant : « Il n’y a qu’une possibilité pour sauver les troupes américaines encerclées de l’annihilation totale : c’est la reddition honorable de la ville assiégée ». À la réception de ce message, la réaction immédiate du général McAuliffe a alors été « Nuts! » (que l’on pourrait traduire par « des clous ! »). Sa réaction ne pouvant pas être mieux formulée, la réponse officielle au commandant Von Lüttwitz a donc été : « À l’attention du commandant allemand. NUTS! Le commandant américain. » Les quelques jours qui ont suivi ont été le théâtre de combats acharnés, mais le général McAuliffe et ses hommes ont tenu bon. Ils seront finalement libérés par un raid aérien américain. Pour le courage dont il a fait preuve à Bastogne, le général McAuliffe recevra plus tard la Distinguished Service Cross.

Les Bastogne Barracks

Related Experiences